Serial Coureur

Le récit de mes entraînements, mes compétitions dans ma passion de la course à pied.

27 septembre 2015

CR Marathon de Berlin 2015

BERLIN.... ACTE 2 !

Un an après ma première participation à ce superbe marathon, j'avais décidé de profiter de mon chrono qualificatif pour à nouveau me plonger dans cette ambiance.

Serein et confiant, c'est en compagnie de john que je me suis déplacé dans la capitale allemande en terrain conquis, pas de stress : cette année, je connais la ville et l'organisation de ce marathon n'a plus de secret pour moi.... du billard !

Place à la course, je suis dans le même sas que l'an dernier, et histoire de chasser les derniers démons, je me place, cette année sur la partie droite de cette grande avenue.

L'objectif que je me suis fixé est un chrono compris entre 2h45' et 2h50', je suis conscient que mon record n'est pas à ma portée et me fixe donc une allure de 3'55" au km.

Je mettrai 15" à passer la ligne de départ contre 6" l'année dernière, mais surtout, je ne trouve pas l'allure dans ce premier km bouclé en 4'15... mauvais choix cette partie droite ;)

Passé ce premier km, je me stabilise à l'allure de 3'55", et passe en 19'53" au 5ème, en 39'26 au 10ème. Je ne trouve pas de groupe compact, je double et me fais redoubler sans stabilité.

Je m'étonne de mes sensations à cette allure, je pensais ressentir de la facilité et courir le pied sur le frein, il n'en est rien.... pas de souffrance, mais pas de facilité !!

Je me ravitaille au 12ème, et au 19ème, ne rate aucun ravitaillement en eau, le temps est beau et je ne ressens pas trop la chaleur.

Je passe au 15ème en 58'52" satisfait de cette allure.

A mi-course, dans mon plan le plus optimiste, j'avais prévu de hausser le rythme en recherchant l'allure de 3'50. Je passe sous l'arche en 1h22'45", dans le tempo prévu et accélère..... durant 2 petits kms : je ne suis pas capable de tenir cette vitesse, s'en suit alors un cocktail explosif : barre dans le ventre, poing de coté dès que j'accélère, je me revois au 27ème l'an dernier décroché....

Bref, je suis incapable de me relacher, je saute tous les ravitaillements pour ne pas empirer cette barre au ventre et maintiens tant que possible une allure aux alentours de 4'10 jusqu'au 35ème, en profitant de l'ambiance berlinoise.

Les derniers kms ne changeront rien, la fatigue musculaire faisant, mon allure diminue 4'30 puis 4'40 pour les 3 derniers.

Je profite à fond du passage sous les encouragements avant la porte de Brandebourg puis sprinte quand même pour la forme et boucler mon 14ème marathon.... fatigué.

Avec quelques jours de recul, je pense avoir surestimé mon potentiel sur cette course. Malgré une préparation sérieuse, je n'ai pas totalement effacé ma longue coupure hivernale et ne suis pas revenu à un niveau me permettant un meilleur chrono. Le semi de Lille et le sentiment de facilité ressenti dans cette course me faisait espérer mieux...

Je ne pense pas être arrivé fatigué, en tout cas, je ne l'ai pas ressenti...

Je reste sur un sentiment d'inachevé, même si le chrono et la place me récompensent quand même des efforts accomplis lors de cette prépa... mais je n'ai pas réussi à profiter pleinement de ce tracé, alors que je revenais spécialement pour ça !!

Au final : 42,195 kms en 2h52'17" - 14,7 km/h (860 ème)

 

12072805_883821678381412_6483841962361776385_n

 

 

 

 

Posté par ludoUSM à 20:47 - Compte-rendus Compétitions - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Bravo Ludo même si on sait tous que ce chrono ne reflète pas ta valeur...
    Bonne récup !

    Posté par dam-s.run, 01 octobre 2015 à 17:52
  • Récupères bien Ludo, beau résumé !!!!

    Posté par Valery, 03 octobre 2015 à 00:52

Poster un commentaire